100ème anniversaire de la mort d’Arthur Preyer – Hommage à la Cité internationale universitaire de Paris

06/09/2018


par Ozlem Yildirim


Télécharger le PDF

A l’occasion du centenaire de la mort d’Arthur Preyer, le Collège néerlandais de la Cité internationale universitaire de Paris organise une cérémonie en sa mémoire vendredi 7 septembre à 16h.

 

 Arthur Preyer, étudiant néerlandais à l’université de Princeton, s’engage volontairement dans l’armée américaine en 1917 pour combattre en Europe lors de la première guerre mondiale. Il meurt dans un accident d’avion le 19 août 1918 et est enterré au cimetière militaire américain de Saint-Mihiel à Thiaucourt-Regnieville (Meurthe-et-Moselle). En sa mémoire, son père Abraham Preyer, collectionneur et marchand d’art, fait un don d’un million de francs en 1926 pour la construction d’un pavillon néerlandais à la Cité internationale universitaire de Paris.

 

 La cérémonie se déroulera en présence de :

 

  • Son excellence Monsieur Pieter de Gooijer, Ambassadeur des Pays-Bas en France,

  • Madame Marie-Christine Lemardeley, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’Enseignement supérieur, de la Vie étudiante et de la Recherche,

  • Monsieur Jean-Marc Sauvé, Président de la Fondation Cité internationale universitaire de Paris, Vice-Président du Conseil d’Etat,

  • Madame Carine Camby, Déléguée générale de la Fondation Cité internationale universitaire de Paris,

  • Monsieur Joseph Zimet, Directeur général de la mission du centenaire de la Première Guerre mondiale,

  • Monsieur Fabien Oppermann, Directeur du Collège néerlandais de la Cité internationale universitaire de Paris,

  • Famille d’Arthur Preyer : Peter et Patricia Ruys (petit-neveu et petite-nièce d’Arthur Preyer) et leur mère Maria Ruys de Lussanet

Cette commémoration marque la volonté de la Cité internationale universitaire de Paris de rappeler l’importance des valeurs qui ont contribué à sa création. La Cité internationale est née dans le contexte du mouvement pacifiste de l’Entre-deux-guerres. Ses fondateurs, porteurs d’un idéal humaniste, souhaitaient la création d’un lieu unique en son genre réunissant les étudiants du monde pour donner des racines profondes et durables à la paix. Ils imaginent un campus où les jeunes du monde entier apprendraient à vivre ensemble et, de retour dans leur pays, conserveraient des liens durables favorisant l’amitié entre les peuples. Des missions que la Cité internationale n’a jamais cessé de poursuivre depuis 1925. Aujourd’hui, elle accueille chaque année 12 000 étudiants, chercheurs, artistes et sportifs de 150 nationalités, et favorise le vivre ensemble au sein de ses 40 maisons, la plupart fondées par des mécènes ou des Etats étrangers.

 

 Cette célébration a reçu le soutien et la labellisation de la mission du centenaire de la première guerre mondiale.